Etapes pour monter un projet

Les étapes pour monter un projet sont schématiquement les mêmes, quelque soit l’initiateur du projet, bien que la durée et la complexité de chacune d’elles soit étroitement liées à ce dernier.

Classiquement, par ordre croissant de complexité  3 types de projets se développent :

  1. Un projet à l’initiative des professionnels de santé qui souhaitent modifier leurs pratiques.
  2. Un projet à l’initiative des élus locaux inquiets de la désertification médicale annoncée sur leur territoire.
  3. Un projet à l’initiative de l’ARS ou des conseil départementaux qui cherchent à redynamiser des zones déficitaires.

Quatre grandes étapes sont recommandées :

1- La constitution d’une équipe de professionnel

Il convient d’identifier des professionnels susceptibles d’être intéressés par votre projet. En milieu urbain, il s’agit souvent d’un réseau de professionnels avec lesquels  on est habitué à travailler. En milieu rural, il est souvent nécessaire d’essayer de convaincre des professionnels à rejoindre le projet.

A cette étape,  Fortspro peut vous accompagner par le témoignage de professionnels qui ont monté leur projet (bénéfices et difficultés rencontrés).

Quelques conseils :

  • Ne pas essayer d’embarquer tout le monde dés le début. Une petite équipe motivée est souvent plus efficace pour démarrer. Une information continue des réfractaires ou des indécis les amène souvent à rejoindre le projet ultérieurement.
  • Tenter de cerner les motivations de chacun pour rejoindre le projet. Elles peuvent être divergentes (besoin de locaux, de temps, de successeur, de sécurité, de changement etc…) mais les connaître permet d’éviter des malentendus ultérieurs.
  • Une fois l’équipe identifiée, il convient de créer rapidement une Association loi 1901 (trame de statut et conseils). Cette association donne une “identité” au projet et fédère les professionnels engagés. Elle permet éventuellement de bénéficier d’appui ponctuel pour monter le projet. (FIR, Communauté de commune, etc..).
2-  Rédaction du projet de santé et du projet professionnel

Le projet de santé est la clé de voute de votre projet.  Il consiste à rédiger ce que vous souhaitez mettre en oeuvre.  Classiquement il est scindé en 3 parties :

  1. Un diagnostic local qui permet se s’assurer que l’on connaisse bien l’environnement et que le projet s’y intègre
  2. Un projet de santé qui décrit les  services de santé ou actions que l’on souhaite développer
  3. Un projet professionnel qui décrit les organisations et les outils  utilisés pour permettre la mise en œuvre du projet de santé.

Si vous souhaitez bénéficier de fonds “publics” ou avoir une appellation “MSP”, votre projet de santé doit répondre à un cahier des charges défini. Trois situations :

  • Pour bénéficier des  “Nouveaux Modes de Rémunération” (Voir la Rubrique)
  • Pour que votre commune ou communauté de communes puisse bénéficier, si elle est éligible, de subventions pour la construction d’un éventuel bâtiment. (cf Cahier des charges de la DGOS)
  • Dans le cadre de la Charte des PSLA, si vous êtes éligible, ce qui vous permettra d’avoir un accompagnement tout au long du montage de votre projet.

Quelques conseils :

  • L’écriture d’un projet de santé est un moment important pour souder une équipe. Chaque professionnel impliqué doit avoir un espace pour s’exprimer et y contribuer. (Trop de projets sont encore très “médico-centrés”).
  • Vous disposez dans l'”Espace Adhérents” de quelques projets de santé déjà écrits. Ils peuvent servir d’exemple, mais il est essentiel que l’équipe rédige sont propre projet afin qu’ils reflète précisément ce qu’elle souhaite faire.
  • Si votre projet n’est pas soumis à un cahier des charges (cf supra) commencez progressivement pas quelques actions clés et avancez pas à pas. (Voir “Démarche qualité“)
  • Un projet de santé doit être évolutif et être révisé périodiquement. L’environnement change, les équipes changent. Le projet doit refléter ces évolutions et ne pas être un document poussiéreux et figé.
  • Si vous avez un projet architectural (cf infra), il peut mettre un certain temps à aboutir. N’hésitez pas à mettre en œuvre votre projet de santé en amont.
3-  Le projet Architectural

+++ : Le projet Architectural doit venir en aval du projet de santé

Les bâtiments ne sont qu’un outil qui doit faciliter la mise en œuvre d’un projet de santé.  Certes, il est plus facile de travailler en commun et de mutualiser des ressources lorsqu’on est dans les mêmes bâtiments, mais nous rappelons qu’une MSP peut tout à fait se constituer “hors les murs”.

Se rassembler dans des murs sans projet de santé s’appelle une “colocation” ou une “copropriété” .  Ca n’a en rien les vertus d’une MSP. Il existe trop d’exemples de bâtiments déserts, construit par des élus locaux bien intentionnés qui pensaient que cela ferait venir des professionnels.  Une MSP est avant tout un projet de santé conçu par les professionnels.

Quelques conseils :

  • Définissez clairement vos besoins et les fonctionnalités souhaitées. Nous disposons d’outils pour cela, contactez nous
  • Visitez d’autres MSP  déjà en service pour éventuellement vous en  inspirer et recueillir les avis des occupants
  • Envisagez dès le départ les possibilités d’extension. Les MSP sont, par expérience, attractives.
  • Si vous êtes “maitre d’ouvrage” (MSP Privée) nous pouvons vous conseiller contactez nous
  • Si la commune ou la communauté de commune sont maitre d’ouvrage, (MSP publique) exigez de participer à la programmation pour vous assurer que les solutions proposées répondent à votre projet de santé. Une entente préalable sur les conditions de location sont bien évidement nécessaires.
4-  Les autres questions à résoudre

Une fois le projet écrit, de nombreuses questions peuvent se poser :

Quel système d’information ?
==>  Voir le Chapitre Des systèmes d’information

Quel statut juridique ?

  • Si vous souhaitez postuler aux Nouveaux modes de Rémunération, il vous faudra constituer une SISA (Bien lire ce chapitre).
  • Si vous construisez des bâtiments peut être constituer une SCI ?
  • Si vous cohabitez dans un bâtiment, une ou des SCM seront nécessaires
  • D’autres solutions juridiques sont possibles SELARL…

==> Adressez vous à des juristes “spécialisé” dans le domaine+++
Nous pouvons vous en conseiller.

Quelle répartition des charges si vous êtes dans les mêmes bâtiments ?
==>  Contactez nous,  nous avons des outils

Quelques conseils :
Il est parfois difficile de porter un projet.  Ne restez pas seul(e).

  • Envoyer nous votre projet de santé pour avis et conseil.
  • Parlez de votre projet autours de vous, informez les élus locaux, l’ARS etc..
  • Vous pouvez afficher votre projet dans la rubrique “les MSP en Normandie“.
  • N’hésitez pas, Contactez nous pour toute question

image_pdfimage_print